À propos de l'œuvre

image

Dominique Sarraute, fille de Nathalie Sarraute, écrivain français d'origine russe, est passionnée par l'ingénierie industrielle. D'abord peintre et photographe, elle met depuis un certain temps ses talents artistiques au service des grands noms de l'industrie pour sublimer leurs produits. Avec un enthousiasme infatigable Sarraute nous montre un autre aspect de la vie d'objets industriels, en les dotant d'une imagination riche et colorée, mystérieuse et psychédélique, et en rejetant leur banalité ou leur fonction d'accessoire.

Tout a commencé avec l'affiche d'une batterie électrique qu'elle a remarquée en attendant dans une station de métro. Cette batterie semblait sans vie, plate et déprimée. Sarraute, qui regarde les objets avec les yeux du peintre, cherchait à positionner ces produits de masse dans un contexte spatial différent et à leur donner ainsi l'occasion de montrer leurs qualités et leur dynamique en surpassant leur banalité. Sarraute a le souci du détail, mais sans priver les objets de leur identité. Le zoom sur un détail débouche sur un nouvel univers.

Le thème: produits de masse industriels, destinés à être utilisés mais pas observés. Cette fonction purement utilitaire leur confère une extrême rigueur et précision. L'objet est parfaitement clair, reconnaissable, mais comme tel semble recréé, doté d'une nouvelle vie. L'objet se réfère uniquement à lui-même. Elle essaie de représenter les objets d'une manière différente, en leur donnant une autre réalité, de sorte que le spectateur les interprète différemment et découvre leur beauté cachée.