À propos de l'œuvre

image

« Le XYZ Lounge est un lieu de croisements et de transversalité. Point central de rencontre et d'échange pour les usagers du centre de conférences Zebrastraat, il interroge les notions de convivialité et de corporalité aujourd'hui. A une époque où les identités sociales, sexuelles, de genres sont bousculées et questionnées, comment offrir un lieu tout à la fois neutre et sensuel, un lieu qui ne soit ni marqueur social, ni espace identitaire ? » C'est ainsi que Didier Faustino résume le nouveau concept.

« L'intervention architecturale, d'une superficie totale de 360m², a consisté en une redéfinition des usages et volumétries des espaces publics : entrée, bar-nef, salles latérales et distributions en mezzanine vers les salles de conférences / réunion. Une charpente métallique préfabriquée sur mesure impose une nouvelle trame aux espaces et supporte les parois et plafonds rapportés : doublages de stuc moulé, panneaux de marbre, plafonds textiles, surfaces éclairantes et parements bois.

Le lounge se déploie depuis l'entrée sur trois travées : un espace libre sur la gauche pour les cocktails et soirées avec DJ incluant un écran de projection, le bar en enfilade sous la nef centrale et un espace libre plus petit sur la droite donnant accès à la terrasse.

Le mobilier, conçu spécifiquement, est constitué d'éléments fixes réalisés en marbre (comptoir, îlots et suspensions lumineuses), de tables et tabourets hauts (tubes acier laqués, plateaux de marbre et assise en cuir) et d'une série de sièges rotomoulés en polypropylène.

Le XYZ Lounge a été pensé comme un espace-interstice pour une nouvelle forme de physicalité et d'identité, un espace de convergence et d'interaction à la temporalité suspendue. C'est un vide contenu, propice aux trajectoires corporelles et à l'érotisme, au centre duquel se déploie le bar, élément de connexion et de déconnexion, point d'arrimage où se retrouvent et se séparent des êtres en mouvement.

Le marbre, le stuc et l'étoffe, matériaux propres, mettent en scène les rencontres de cet espace entre-deux et façonnent une enveloppe dont les tonalités font appel à la sensualité de la chair.

Le XYZ Lounge, dans une dualité assumée, renvoie à un romantisme science-fictionnel et nous fait basculer dans un ailleurs tout à la fois familier et inconnu. »

Didier Faustino